ALGER – Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar a fait état jeudi d’un travail conjoint avec le ministère de l’Intérieur et des Collectivités Locales pour l’élaboration d’une instruction interministérielle destinée aux walis en vue de contrer les actes de dégradation des logements, enregistrés à travers plusieurs wilayas.

Cette instruction fera obligation aux walis d’accélérer la distribution des logements réceptionnés et de veiller au parachèvement de leur aménagement afin d’éviter leur dégradation.

Lors d’une séance plénière consacrée aux questions orales au Conseil de la nation, présidée par le Mme Nouara Djafer en présence du ministre des relations avec le Parlement, Tahar Khaoua, M. Temmar a indiqué que certains sites réceptionnés par les autorités locales avaient été squattés et subi des actes de dégradation entre 1999 et 2016.

La distribution des logements, réceptionnés par les Offices de promotion et de gestion immobilières (OPGI), relève des prérogatives des wilayas, lesquelles doivent procéder rapidement à l’opération afin d’éviter tout acte de dégradation et diminuer les frais de gardiennage, a précisé le ministre en réponse à la question du membre du Conseil sous l’étiquette RND pour la wilaya d’Illizi, Abbas Bouamama.

“Nous œuvrons à pallier cette situation par l’accélération de la distribution des logements et l’élaboration d’une instruction conjointe avec le ministère de l’Intérieur faisant obligation aux walis de procéder à l’opération dès la réception”, a indiqué M. Temmar.

Dans la wilaya d’Illizi, le phénomène du squat a concerné 362 logements, dont 75 unités à travers 5 cités à Illizi, 6 unités au niveau d’une seule cité à Ain Amenas, 26 unités à travers 6 cités à Debdab, 25 unités au niveau de 14 cités à Bordj Amer Idriss, 6 unités à Djanet et 10 unités au niveau d’une seule cité à Bordj Haoues.

Ces logements sont toujours occupés indûment, a indiqué le ministre, soulignant que l’OPGI de la wilaya informe régulièrement les autorités locales des cas de squat et de violation dont les mis en causes ont été poursuivis en justice.

M. Temmar a rassuré que le secteur s’emploie à régler ce phénomène au plus vite, notamment en ce qui concerne les logements qui se trouvent dans les zones frontalières et isolées.

La wilaya d’Illizi a bénéficié en 2018 de 700 logements dont 500 unités au titre du logement promotionnel aidé (LPA) et 200 unités d’habitat rural, un quota appelé à augmenter selon les besoins de la wilaya, a-t-il ajouté.

Concernant la situation des programmes de logements dans la wilaya, le ministre a indiqué qu’Illizi a bénéficié durant la quinquennat 2010-2015 d’une autorisation de programme d’un montant de 1,387 milliard de dinars pour la prise en charge des travaux d`aménagement des routes et des travaux préliminaires et secondaires des différents programmes de logements, alors qu’un (1) milliard de dinars a été alloués au titre de 2017 et 2018 pour l’aménagements de programmes de logements restants et en cours de réalisation.

Le programme de logement enregistré au profit de la wilaya entre 1999 et 2017 s’élève à 15.229 unités dont 1.904 unité achevées, 2.503 unité en cours de réalisation, 822 unité non encore lancées. A cela s’ajoute, 7.400 unité de type public locatif (LPL) (quelque 5.000 unités ont été réalisées), 631 unités LPA achevées ainsi que 7.389 unités d’habitat rural (6.478 unités achevées) et 15 unités de type locationvente n’ont encore lancées.

Par ailleurs, les habitants de la wilaya ont bénéficié de lotissements sociaux constituées de 6.785 lots de terrain dont 2.085 lots réparties sur 8 sites au profit d’Illizi. En outre 1.500 lots ont été affectés à un seule site à Ain Amenas, 500 lots à deux sites à Debdab, 500 lots à 3 sites à Bordj Omar Idriss, 2.000 lots à 3 sites à Djanet et 20 lots à un seule site à Bordj Houes.

Une enveloppe financière de 378 millions de dinars a été allouée pour les travaux d’aménagement de ces lotissements, en plus de 250 millions de dinars à allouer dans les jours à venir, outre la contribution du Fonds commun des collectivités locales à hauteur de 380 millions de dinars durant 2017, indique M. Temmar.

 APS du  jeudi, 01 mars 2018