CONSTANTINE – Un engagement croissant et inégalé en matière de réalisation de logements a été consenti, ces dernières années, par les pouvoirs publics à Constantine, conférant à la capitale de l’Est le statut de carrefour de l’immobilier avec en toile de fond l’émergence de nouvelles villes et de pôles intégrés.

Avec un programme de 33.500 logements publics locatifs (LPL) lancés en réalisation fin 2013 et près de 16.500 unités du même programme déjà achevées, le secteur de l’habitat dans la wilaya de Constantine a enregistré des avancées notables et redonné de l’espoir aux ‘’mal logés’’.

En quatre ans, de 2013 à 2017, plus de 14.000 logements à caractère social ont été distribués dans cette wilaya, permettant l’éradication des poches de précarité qui ceinturaient Constantine de toute part, a souligné le directeur général de l’Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI), Abdelghani Dib, à l’APS.

Sur ce quota distribué, près de 7.000 unités font partie du programme des 16.500 LPL fin prêts, le reste, soit environ 10.000 logements seront remis à leurs bénéficiaires ‘’avant fin 2018’’, au fur et à mesure de l’achèvement de travaux en cours de voirie et réseaux divers (VRD), a fait savoir le même responsable.

L’avancement des travaux des 17.200 LPL bouclant la totalité du programme des 33.500 LPL, affiche des taux appréciables, avoisinant les 80%, affirme M. Dib, précisant que le plus gros de ce lot, soit plus de 12.000 unités seront achevées ‘’dans quelques mois’’.

A titre d’exemple, la wilaya de Constantine a bénéficié, en 2014, d’un programme supplémentaire de 20.000 LPL accordé par les pouvoirs publics dans le cadre d’une opération spéciale et dont les travaux de la totalité du programme ont été lancés trois mois seulement après son inscription.

Cet effort considérable est, d’ailleurs, illustré par la distribution, ce lundi, de plus de 3.000 LPL réalisés à Massinissa, permettant ainsi aux bénéficiaires de logement social de rompre définitivement avec les conditions précaires dans lesquelles ils évoluaient depuis plusieurs années, a-t-on souligné.

 

L’habitat précaire, un mauvais souvenir…

 

A ce rythme, l’habitat précaire ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir à Constantine car, dit-on, l’avenir est dans les cités intégrées qui commencent à émerger à travers le territoire de la wilaya, de Massinissa à Ain Nehas, jusqu’à la nouvelle ville Ali Mendjeli notamment.

Selon les autorités locales, le programme conséquent de logement social accordé à Constantine permettra, à ce propos, l’éradication des derniers sites précaires persistant dans certains lieux reculés de la wilaya, le relogement des familles occupant des maisons menaçant ruine à la vielle ville, avec également pour objectif de prendre en charge une grande partie de demandeurs de logements sociaux.

Des bénéficiaires de ces programmes estiment, en ce sens, que ‘’les prouesses’’ réalisées à Constantine en matière de construction de logements sociaux ont pris en considération le volet qualitatif, où à l’intérieur des appartements comme à l’extérieur, les espaces de vie ont été soigneusement étudiés pour permettre aux locataires de jouir d’un cadre de vie convenable.

Les délais de réalisation comme la qualité des travaux sont fondés sur le concept du ‘’tout ou rien’’, suivi dans la réalisation de ces chantiers, pour donner à ce segment de l’habitat toutes ses lettres de noblesse dans cette wilaya.

 

56 équipements d’accompagnement pour rentabiliser l’effort social …

 

S’agissant de l’habitat intégré (les nouvelles cités réalisées dans le cadre du programme du logement social), Constantine a bénéficié de 56 équipements d’accompagnement, dont une trentaine d’écoles primaires, 12 collèges d’enseignement moyen (CEM), des lycées et des sûretés urbaines, a fait savoir M. Dib, mettant l’accent sur l’importance de ces projets dans la consolidation de l’effort de l’Etat en matière d’habitat.

La quasi-totalité de ces projets sont en cours de réalisation, a souligné le DG de l’OPGI, précisant que 3 écoles primaires ont été déjà réceptionnées, ce qui va permettre aux occupants des nouvelles cités de bénéficier du confort nécessaire concernant la scolarisation de leurs enfants.

Dans la wilaya de Constantine, les autres formules de logement notamment rural, social participatif (LSP) et promotionnel aidé (LPA) ‘’avancent lentement’’, affirme-t-on, au point que les bénéficiaires perdant parfois patience, ont dû recourir à des mouvements protestations pour manifester leur mécontentement quant au rythme d’avancement des chantiers.

En effet, sur un programme de 14.000 LPA accordés à la wilaya en 2011, seulement 2.500 unités ont été achevées, alors que l’ancienne formule du LSP demeure à la traine, puisqu’un reliquat de plus de 4.000 unités n’a pas été achevé à ce jour.

Le programme de réalisation de 450 LSP, lancé en 2005, n’ayant pu être distribué que le mois de février dernier, soit plus de 12 ans après son lancement, est une parfaite illustration de ce retard, alors que le programme de 4.200 logements de type locationvente (cnep-immo), lancé en 2006, a été distribué en 2017, a-t-on encore rappelé.

La wilaya de Constantine compte également un important programme de réalisation de plus de 13.000 logements de l’agence nationale de l’amélioration et du développement du logement (AADL), dont 9.000 unités sont en cours de travaux.

APS du 18 mars 2018